S'inscrire à l'université

S'inscrire à l'université

باختصار
هذه الصفحة ليست متاحة بعد باللغة :يمكنك قراءتها بالفرنسية في الأسفل
آخر تحديث21 mars 2023

عن ماذا نتحدّث ؟

L’inscription à l’université permet de commencer ou continuer des études en France.

Il y a environ 80 universités publiques sur le territoire français, dans tous les domaines (sciences, lettres, langues, arts, sciences humaines, santé, sport…).

i
Bon à savoir :
Toutes les universités publiques font partie de "l’enseignement supérieur". Elles sont financées par l’État français et délivrent des diplômes nationaux (Licence, Master, Doctorat).

Les conditions principales pour s’inscrire à l’université sont :

  • avoir le niveau baccalauréat ou une équivalence (diplôme de fin d’études secondaire) ;
  • avoir un niveau de français suffisant : il est important de vérifier que vous remplissez les critères (voir étape 1).

Les périodes d'inscription et les procédures pour envoyer un dossier sont différentes en fonction des universités et des formations : il est indispensable de se renseigner avant de commencer (étape 2).

i
Bon à savoir :
Il y a 3 types d’établissements d’études supérieures en France :
- les universités publiques (dont on parle ici)
- les universités privées
- les grandes écoles publiques ou privées.

من هو المَعني ؟

صلاحيّة هذه المعاملة

فرنسا بكاملها

صلاحيّة هذه المعاملة

فرنسا بكاملها

كيف أقوم بذلك ؟

1
Vérifier si vous pouvez vous inscrire

⇒ Il faut avoir réussi un équivalent du baccalauréat ou avoir terminé le lycée (12 ans d’école) dans votre pays d’origine.

Si vous avez un diplôme étranger, vous avez la possibilité de demander une attestation de comparabilité de votre diplôme au centre ENIC-NARIC (centre d’information national sur la reconnaissance académique des diplômes étrangers en France). Vous avez besoin de montrer les documents officiels (diplôme, relevés de notes, attestation de formation…).

> A lire : la fiche Réfugiés.info "Faire reconnaître un diplôme étranger en France"

i
Bon à savoir :
Cette attestation est officielle, mais n'a pas de valeur juridique et n’est pas obligatoire. Chaque université est libre de demander, d’accepter ou de refuser cette attestation pour vous inscrire.

Si vous n’avez pas de preuves de vos diplômes ou de vos notes, parce que vous n'avez pas pu les prendre avant de quitter votre pays ou parce qu'ils ont été perdus, vous avez la possibilité de faire une demande de Passeport européen de qualifications des réfugiés (EQPR).

> A lire : la fiche Réfugiés.info "Faire une demande de Passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR)"

Vous pouvez aussi demander une procédure spécifique directement aux universités (entretien, test ou autres).

Si vous n’avez pas terminé le lycée, vous pouvez vous inscrire pour passer le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU).

> A lire : la fiche Réfugiés.info "Avoir le Diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU)"

⇒ Il faut avoir un niveau de français minimum B2.

Vous devez avoir au minimum le niveau B2 en français pour vous inscrire à l’université. Certaines formations, comme le droit, les sciences sociales et de manière générale tous les Masters, demandent le niveau C1 en français.

Il existe plusieurs méthodes pour certifier le niveau de français :

Les tests officiels : Test d’évaluation du français (TEF), Test de connaissance du français (TCF), valables deux ans.

Les diplômes : Diplôme d’études en langue française (DELF), Diplôme approfondi de langue française (DALF), valables toute votre vie.

Il n’y a pas de certification plus facile ou plus compliquée à réussir, chacune a ses particularités.

> A lire : la fiche Réfugiés.info “Avoir une certification officielle du niveau de français”

Si vous n’avez pas la possibilité de passer un test de langue, vous pouvez contacter l’université et demander qu’ils évaluent votre niveau de français (entretien d’évaluation, test écrit, etc.).

i
Bon à savoir :
Si vous n’avez pas encore le niveau B2 ou C1, vous pouvez candidater à une formation appelée "DU Passerelle" : elle permet aux réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire et temporaire, apatrides et demandeurs d’asile d’atteindre le niveau de français pour reprendre des études à l’université. Les noms, la durée, le programme et les critères sont différents en fonction des universités.

> A lire : la fiche Réfugiés.info “Faire une formation DU passerelle”
2
Savoir où et quand faire la candidature

⇒ Choisir l’université

Pour vous aider à trouver une université, le site Campus France permet de rechercher les formations par domaine d’études et par région :

  • niveau licence (bac +1, bac + 2, bac +3) en cliquant ici,
  • niveau master (bac + 4, bac + 5) ici.

Vous pouvez également aller :

Autre solution pour vous renseigner sur les formations : les conseillers de l'Onisep (Office national d'information sur les enseignements et les professions) répondent à vos questions sur l’orientation et les formations. Vous pouvez les contacter gratuitement du lundi au vendredi de 10h à 20h par téléphone, tchat ou mail.

Les étudiants réfugiés peuvent aussi être accompagnés par un référent CROUS dédié après leur inscription.

Vous pouvez également demander de l’aide à une association à côté de chez vous ou contacter UniR - Universités Réfugié.e.s. ou l’Union des Étudiants Exilé s (UEE).

⇒ Respecter le calendrier universitaire

i
Bon à savoir :
Contrairement aux demandeurs d’asile, les bénéficiaires de la protection internationale (réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire ou temporaire, et les apatrides) n’ont pas besoin de faire une demande d'admission préalable (DAP) pour candidater à l'université.

> Pour les inscriptions en première année de l’enseignement supérieur

  • Entre janvier et mars, les demandes d’inscriptions doivent être faites sur "Parcoursup", un site internet qui regroupe et répartit les futurs étudiants de l'enseignement supérieur français. Chaque étudiant choisit plusieurs universités et plusieurs formations (“formulation des vœux”).
  • Entre mars et avril, chaque étudiant confirme ses vœux.
  • Entre juin et juillet, Parcoursup fait la répartition entre les étudiants et les universités choisies (“phase principale d’admission”).

> Pour les inscriptions à partir de la deuxième année de l’enseignement supérieur OU dans une formation DU Passerelle

  • Il n’est pas nécessaire de passer par Parcoursup, vous pouvez contacter l’université directement ou passer par e-candidat. Pour ça, il faut se rendre sur la page de la formation visée, vous y trouverez la procédure d’inscription et les contacts du responsable de formation.
  • Entre septembre et octobre, les cours commencent dans la majorité des universités. Cependant, la durée et le programme varient selon les universités : il est conseillé de contacter le service de la scolarité ou le service des relations internationales de l’université pour connaître le calendrier.
i
Bon à savoir :
Si les dates d’inscriptions sont passées, il reste parfois possible de s’inscrire : vous devez contacter directement l'université (service de scolarité, responsable de formation, bureau d’accueil des étudiants en mobilité, etc.).
3
Préparer et envoyer le dossier de candidature

Les documents demandés pour le dossier d'inscription sont souvent :

D'autres documents peuvent être demandés en fonction de votre situation (lettres de recommandation, travaux académiques effectués, niveau d’anglais, ...).

Si vous devez envoyer votre dossier par mail ou le télécharger sur le site de l’université qui vous intéresse, vous devez avoir tous les documents en version électronique.

> A lire : la fiche Réfugiés.info “Scanner un document”

و بعد ذلك ؟

Avoir des aides financières pendant les études

Les bénéficiaires de la protection internationale (réfugiés, bénéficiaires de la protection subsidiaire ou temporaire, et les apatrides) ne paient pas les droits d'inscription dans les établissements d'enseignement supérieur publics.

Ils ne paient pas non plus la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC). Avant l’inscription officielle à l’université, il faut demander une attestation d’exonération sur le site de la CVEC.

Pour vous aider pendant vos études, il existe des aides financières (appelées “bourses d’études”) :

La bourse sur critères sociaux et l’allocation spécifique annuelle ne peuvent pas être cumulées. Cependant, elles sont toutes les deux cumulables avec une aide à la mobilité internationale, une aide spécifique ponctuelle et une aide au mérite.

i
Bon à savoir :
Sauf exception, il n’est pas possible de cumuler le statut étudiant et le Revenu Solidarité Active (RSA).

En fonction de votre situation et des places disponibles, il est aussi possible de demander un logement étudiant.

> A lire : la fiche Réfugiés.info “Obtenir un logement CROUS”

Si vous êtes inscrit à la CAF ou à Pôle Emploi, vous avez la possibilité de recevoir des allocations pendant vos études :

Si vous n'arrivez pas à vous inscrire à une formation

Si les dates d’inscriptions sont passées, il reste parfois possible de s’inscrire : vous devez contacter directement l'université (service de scolarité, responsable de formation, bureau d’accueil des étudiants en mobilité, etc.).

Si vous n'arrivez pas à vous inscrire à une formation ou si votre dossier n'a pas été accepté, vous pouvez suivre des cours en ligne en attendant les prochaines inscriptions :

i
Bon à savoir :
Attention : toutes les formations sur ces plateformes ne sont pas forcément diplômantes. Mais il est possible d’avoir un certificat qui confirme que vous avez fait la formation à distance. Enfin, certaines formations sont payantes.
هل وجدت معلومات مفيدة ؟
أشكر المساهمين الذين كتبوا من أجلك
58 🙏
المساهمون الفاعلون
12حافظ على الصفحة محدّثة وأجب عن أسئلتك
Proposé par
Comité de la Démarche Accessible

Comité de la Démarche Accessible