Avoir une certification officielle du niveau de français

Avoir une certification officielle du niveau de français

En bref
Dernière mise à jour10 févr. 2023

C'est quoi ?

La certification du niveau de français est une preuve officielle du niveau linguistique pour les personnes dont le français n'est pas la langue maternelle.

Une certification est nécessaire pour :

  • demander une carte de séjour ou une carte de résident (minimum niveau A2)
  • s’inscrire à l’université (minimum niveau B2 ou C1)
  • faire un Diplôme Universitaire (DU) (niveau dépend de la formation)
  • demander la nationalité française (minimum niveau B1).

Il existe plusieurs méthodes pour certifier le niveau de français :

  • Les tests officiels de niveau : Test d’évaluation du français (TEF), Test de connaissance du français (TCF)
  • Les diplômes : Diplôme initial de langue française (DILF), Diplôme d’études en langue française (DELF), Diplôme approfondi de langue française (DALF)
i
Bon à savoir :
Les attestations, les tests de positionnement, les certificats de réussite donnés par des associations, des écoles de langues ou par l’OFII (Office français de l'immigration et de l'intégration) ne peuvent pas être utilisés pour des démarches comme la demande de naturalisation. Ces documents peuvent cependant être utilisés pour s’inscrire à des cours de français par exemple.

C'est pour qui ?

Localisation

France entière

Localisation

France entière

Comment faire ?

1
Choisir la certification à passer

La première étape est de choisir quel test ou diplôme passer.

Les certifications présentées ici sont toutes basées sur le cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), ce qui veut dire qu’un niveau A2 au DELF = un niveau A2 au TEF = un niveau A2 au TCF.

Il n’y a pas de certification plus facile ou plus compliquée à réussir.

Chacune a ses particularités :

Délivré par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, reconnu par le Ministère français de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, reconnu à l’international (notamment au Canada).

Format : questions à choix multiples (choisir la bonne réponse parmi plusieurs propositions). Compréhension écrite et orale sur ordinateur, expression écrite sur papier pour écrire deux textes de la vie quotidienne, expression orale en face à face avec deux jeux de rôles sur des situations de la vie quotidienne.

Il n’est pas nécessaire de connaître son niveau avant l’inscription.

Il existe plusieurs versions : si vous souhaitez l’utiliser pour la carte de séjour de 10 ans ou la demande de nationalité, prenez le “TEF Intégration, Résidence et Nationalité”.

Prix : entre 150€ et 230€

Validité : 2 ans

Délivré par France Education International et reconnu par le Ministère français de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Format : questions à choix multiples (choisir la bonne réponse parmi plusieurs propositions). Compréhension orale, compréhension écrite sur papier ou sur ordinateur, production écrite pour écrire 3 textes sur la vie quotidienne, production orale en face à face sur des sujets de la vie quotidienne.

Il n’est pas nécessaire de connaître son niveau avant l’inscription, la difficulté augmente au fur et à mesure des questions.

À la fin de l’examen, il est possible d’avoir un niveau différent à chaque épreuve, en fonction des bonnes réponses et du nombre de points.

Prix : entre 100€ et 160€

Validité : 2 ans

Délivrés par le Ministère français de l’Éducation nationale, reconnus à l’international : le Diplôme Initial de Langue Française (DILF), est pour les grands débutants et les nouveaux arrivants en France niveau A1.1, le Diplôme d’études en Langue Française (DELF), est pour tous les publics de niveau A1 - A2 - B1 ou B2, le Diplôme approfondi de langue française (DALF), est pour les adultes en situation universitaire ou professionnelle de niveaux C1 - C2.

Format : compréhension orale, compréhension écrite et production écrite sur papier dans une salle collective, production orale en face à face avec 2 examinateurs sur des sujets de la vie quotidienne et des sujets thématiques, en fonction du niveau.

Il faut choisir le niveau d’examen avant l’inscription : les questions, le temps et les épreuves sont adaptées au niveau choisi.

Prix : de 150€ à 250€

Validité : illimitée

Comment choisir ?

  • Le DELF et le DALF ont un format académique, les exercices sont plus longs. Il est important de connaître la méthode et de se préparer, c’est pour cela que ce diplôme est adapté aux étudiants ou aux personnes ayant une préparation spécifique. Le prix est en général plus élevé, mais vous ne passez le diplôme qu’une fois (il est valable toute votre vie, alors que les résultats du TEF et du TCF sont valables 2 ans).
  • Si vous avez pris des cours régulièrement pendant une période, le DELF est une option intéressante pour confirmer le niveau atteint.
  • Si vous n’avez pas le temps ou la possibilité de préparer l’examen du DELF, le TEF et le TCF sont plus courts et les consignes des exercices simples à comprendre. Les sujets du TEF sont plus larges.
  • Si vous ne connaissez pas votre niveau de français exact, il est préférable de passer le TEF ou le TCF.
2
Se préparer

Il est conseillé de se préparer avant de passer le test ou le diplôme, pour avoir de meilleures chances de réussir. Faire plusieurs “examens blancs” (passer l’examen dans les mêmes conditions que l’examen officiel) est indispensable pour bien comprendre l’organisation et les compétences sur lesquelles vous devez travailler.

Plusieurs solutions existent :

  • Cours dans un centre de formation

Il existe de nombreux centres de formation qui proposent des cours de français et une préparation de l’examen.

Les prix sont différents en fonction du nombre d’heures et du format de cours (en groupe ou individuel). Le prix de l’examen est en général inclus dans le prix total.

Dans certains cas, il est possible d’utiliser le Compte Personnel de Formation (CPF) pour payer la formation. > A lire : la fiche Réfugiés.info “Utiliser son CPF”

  • Cours dans une association

Les associations proposent en général des cours gratuits (ou seulement les frais d’inscription sont à payer), en groupe, par des professeurs bénévoles.

Certaines associations peuvent vous inscrire et parfois même vous aider à payer une partie du prix de l’examen.

Pour trouver une association, demandez à la mairie de votre ville ou cliquez sur “cours de français” et écrivez votre ville sur la page d’accueil de Réfugiés.info.

  • Cours particuliers

Vous pouvez chercher un professeur indépendant qui va vous aider à préparer l’examen.

Vérifiez que le professeur connaît les méthodes de certification, pour avoir des cours adaptés à votre objectif et à votre niveau.

Les cours sont payants et individuels.

Il faut ensuite vous inscrire dans un centre d’examen et payer.

  • Travailler seul

Il existe des sites internet avec des exercices qui ressemblent aux tests et examens officiels, par exemple :

> le Français facile avec RFI

> s'entraîner au TCF avec TV5 Monde ou Apprendre le français avec TV5 Monde

> Se préparer au TEF

> Exemples de sujets DELF A1, DELF A2, DELF B1, DELF B2, DALF C1, DALF C2.

Il y a aussi de nombreux livres de Français langue étrangère (FLE) avec des exercices et des examens blancs.

Il est aussi conseillé de lire et d’écouter des documents de la vie quotidienne et de secteurs courants (actualités, podcasts, journal, émissions de radio, sur l’environnement, les nouvelles technologies, l’éducation, …) et d’avoir des conversations avec des personnes francophones pour pratiquer l’oral.

Entrainez-vous à rester concentré entre 30 minutes et une heure et à comprendre un document audio après une seule écoute.

Comment choisir ?

  • Le choix dépend de votre disponibilité et de votre budget. Si vous travaillez à temps plein, essayez de trouver des cours le soir ou le week end.
  • Si vous avez le temps, il est conseillé de prendre des cours pour bien comprendre les méthodes et poser des questions à un professeur.
  • Les sites pour travailler seul sont complémentaires aux cours pour continuer à progresser, et pratiquer chaque jour.
  • Le plus important est de rester motivé !
3
S’inscrire et passer l’examen

Si vous avez pris des cours dans un centre de formation ou une association, l’inscription est prise en charge, soit dans le même centre soit dans un autre centre d’examen.

Si vous n’avez pas pris de cours dans un établissement, il faut contacter vous-même un centre d’examen proche de chez vous.

Le calendrier des examens est différent en fonction de la région, du type d’examen, du centre d’examen, de la période de l’année. Cela peut être une fois par semaine ou une fois par mois, il faut donc contacter le centre dès que vous êtes prêt à passer l’examen.

C’est le centre d’examen qui vous donnera la date, le prix à payer, les étapes pour l’inscription. Chaque centre décide de ses conditions, n’hésitez pas à contacter plusieurs centres d’examens si vous souhaitez comparer.

Voici la liste des centres d’examens :

> Centres pour passer le Test d’évaluation du français (TEF)

> Centres pour passer le Test de connaissance du français (TCF)

> Centres pour passer le DILF, DELF, DALF

Pendant l’examen :

  • écouter et lire attentivement les consignes,
  • rester le plus concentré possible surtout pendant l’épreuve de compréhension orale,
  • gérer le temps pour avoir le temps de finir les épreuves et de relire et vérifier les réponses,
  • adopter un niveau de langue formel.

Et après ?

Utiliser la certification pour le dossier de naturalisation française

Le niveau B1 à l’oral et à l’écrit est nécessaire pour demander la nationalité française.

> A lire : la fiche Réfugiés.info “Demander la nationalité française”

Voici les justificatifs acceptés officiellement pour le niveau de langue :

  • un diplôme de connaissance de la langue française au moins équivalent au niveau B1 (DELF B1, DELF B2, DALF C1 ou C2…),
  • une attestation du TCF (Test de Connaissance du français) ou du TEF (Test d’Evaluation du français) "Intégration, Résidence et Nationalité" délivrée depuis moins de 2 ans avec le niveau B1 à l’oral et à l’écrit.
  • un diplôme ou un titre professionnel passé en France égal ou supérieur au de niveau 3 de la nomenclature nationale des niveaux de formation (CAP, BEP, BTS,…),

    Attention, tous les titres professionnels et certificats de qualification professionnelle ne peuvent pas être utilisés pour justifier le niveau de français dans le dossier de naturalisation. Pour vérifier si votre diplôme ou titre professionnel est reconnu ET est au moins équivalent au niveau 3, vous pouvez utiliser le moteur de recherche de France Compétences.
i
Bon à savoir :
Si vous avez eu un diplôme à l’étranger après des études à l’étranger mais en langue française, vous pouvez demander une attestation de comparabilité au centre Enic-Naric si vous avez obtenu un diplôme dans l'un de ces pays : Algérie, Belgique, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, Centrafrique, Comores,Congo (Brazzaville), Congo (Kinshasa), Côte d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Guinée équatoriale, Haïti, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Monaco, Niger, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu.
L’attestation doit préciser que les études ont été suivies en français et que le diplôme correspond au moins au niveau 3 de la nomenclature nationale des niveaux de formation.
> A lire : la fiche Réfugiés.info "Faire reconnaître un diplôme étranger en France".
Utiliser la certification pour la vie professionnelle et les études

Vous pouvez utiliser la certification de votre niveau de français pour envoyer une candidature :

  • à une université,

> A lire : la fiche Réfugiés.info "S’inscrire à l’université"

  • à un Diplôme Universitaire (DU Passerelle),

> A lire : la fiche Réfugiés.info "Faire un DU Passerelle"

  • à une offre d'emploi...

Dans tous les cas, n’oubliez pas de l’indiquer sur votre CV.

Vous avez trouvé des informations utiles ?
Remerciez les contributeurs qui les ont rédigées pour vous
24 🙏
Contributeurs mobilisés
7Tiennent la page à jour et répondent à vos questions
Proposé par
Comité de la Démarche Accessible

Comité de la Démarche Accessible