Paramètres d'affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l'apparence du site.

Informations importantes

Proposé par

Public visé

PublicRéfugiés statutaires, Bénéficiaires de la protection subsidiaire, Apatrides, Bénéficiaires de la protection temporaire
Niveau de françaisB2, C1, C2

Conditions

Avoir son titre de séjour ou son récépissé
Avoir le niveau de fin de lycée

Reprendre des études médicales en France

Mise à jour il y a 4 mois

C'est quoi ?

Vous avez commencé des études médicales dans votre pays, sans avoir pu les terminer ? Vous avez terminé vos études dans votre pays mais vous préférez les reprendre en France pour avoir un diplôme français ?

Dans ces deux situations, vous pouvez postuler à l’université en France directement à partir de la deuxième année (et jusqu’à l’avant dernière année du second cycle, selon votre niveau d’études).

En France, il existe quatre métiers du médical : médecin, pharmacien, sage-femme et dentiste.

La durée des études médicales dépend des métiers :

  • Médecine : il faut, après le baccalauréat, neuf ans d’études pour pouvoir exercer comme médecin généraliste. Il faut de trois à quatre ans de plus pour devenir spécialiste (chirurgien, pédiatre, etc.).
  • Sage-femme (maïeutique) : il faut cinq ans après le baccalauréat pour obtenir le diplôme d’État de sage-femme.
  • Dentiste : il faut six ans après le baccalauréat pour obtenir le doctorat d’État en chirurgie dentaire et quatre années supplémentaires pour devenir orthodontiste.
  • Pharmacie : il faut six ans après le baccalauréat pour obtenir le doctorat d’État en pharmacie.
L’arrêté du 13 décembre 2019 définit la procédure de reprise d’études pour les candidats étrangers ayant réalisé dans leur pays une partie de leurs études médicales ou ayant fini leurs études.

Il faut d’abord candidater, en présentant un dossier dans une université (une seule par an) pour entrer directement en deuxième année du premier cycle. Si votre dossier est accepté, vous passez un oral. Si vous réussissez l’oral, vous pouvez entrer en deuxième année ou candidater pour une année plus élevée.

Attention : si vous n’avez pas de documents prouvant vos études dans votre pays, vous ne pouvez pas utiliser cette procédure. De même, il est fortement recommandé d'avoir au minimum un niveau de langue B2 en français.

Il existe aussi l’option des “passerelles” (moyen d’entrer directement en 2ᵉ et 3ᵉ année de médecine ou sage-femme). Si vous êtes titulaire d’un doctorat de votre pays, d’un master français ou d’un diplôme d’État français d’auxiliaire médical, vous pouvez candidater pour accéder directement à la deuxième ou troisième année des études de santé (arrêté passerelle du 24 mars 2017). L’admissibilité se fait sur dossier et l’admission après un oral. Mais les places sont très peu nombreuses.
Les titulaires d'un diplôme leur permettant d’exercer dans leur pays en tant que chirurgien-dentiste peuvent faire une formation accélérée pour exercer en tant qu'assistant dentaire. La formation accélérée permet d’être dispensé de 6 des 8 unités d’enseignements de la formation et d’obtenir le titre professionnel d’assistant dentaire en ne validant que 2 unités (voir la fiche Réfugiés.info "Devenir assistant dentaire en France").

Comment faire ?

Il faut tout d’abord candidater dans une université, en déposant un dossier de demande d’inscription en deuxième année du premier cycle.

Le dossier est à envoyer à l’université aux dates demandées par celle-ci. Vous pouvez retrouver en cliquant ici la liste des universités proposant des parcours santé.

Tous les documents à donner dans ce dossier sont listés dans l’article 3 de l’arrêté du 13 décembre 2019. Ils doivent être rédigés en langue française ou traduits par un traducteur agréé.
> A lire aussi : la fiche Réfugiés.info "Demander la traduction officielle d'un document"

Si votre dossier n’est pas retenu, vous devrez présenter à nouveau votre dossier une autre année, dans cette université ou une autre.

Attention, vous ne pouvez candidater que deux fois en tout (une fois par an).

Si votre dossier est retenu, vous allez devoir passer ensuite un oral d’admission (voir étape 2 ci-dessous).

Un jury examine votre dossier de candidature pour la seconde année du premier cycle. Si votre dossier est accepté, vous devez passer ensuite des épreuves d'admission orales.

Pour passer cet oral, vous devez avoir au minimum un niveau de langue B2 en français.

Si vous échouez à l’oral, vous devrez présenter à nouveau votre dossier une autre année, dans cette université ou une autre.

Si vous réussissez l’oral, vous devrez passer un examen de connaissances écrit pour déterminer en quelle année vous pourrez vous inscrire (voir étape 3 ci-dessous).

Après avoir passé l’oral, le président de l’université peut dispenser les candidats d’une ou plusieurs années d’études et leur permettre d’accéder directement jusqu’à l’avant dernière année du deuxième cycle des formations de médecine, quand la nature de leur diplôme ou de leur parcours le justifie.

Le candidat doit pour cela passer un examen de vérification des connaissances, qui déterminera l’année où il pourra s’inscrire.

Les modalités d’organisation de cet examen sont fixées par les universités ou les structures de formation en maïeutique (sage-femme).

Cette procédure est particulièrement adaptée aux personnes réfugiées ayant terminé leurs études dans leur pays, mais désirant continuer une spécialité.

Et après ?

Pour les études et les examens : pensez aux bibliothèques de santé et aux bibliothèques comme la bibliothèque nationale ou la Bibliothèque Publique d’Information (BPI) à Paris.

Vous pouvez aussi pratiquer le français de la santé en ligne avec RFI savoirs par exemple.

Vous pouvez demander une bourse pour vos études. Il existe une bourse spécifique complémentaire, pour les étudiants de quatrième année qui s’engagent à travailler dans un désert médical à la fin de leurs études.
Haut de page
En partenariat avec

14 contributeurs mobilisés

houssam kokachhoussam kokachAdmin
a mugniera mugnierAdmin
niknameniknameTraducteur
rohullah expertrohullah expertTraducteur
meryem lakchinimeryem lakchiniTraducteur
cassandrecassandreTraducteur
john14john14Traducteur
olga b.olga b.Traducteur
hadudmak19hadudmak19Traducteur
marianneukrainemarianneukraineTraducteur
kim.delaunaykim.delaunayTraducteur
rezgar-bapirirezgar-bapiriTraducteur
noornoorTraducteur
nurianuriaRédacteur